Suite à la panne radio rencontrée lors de mon vol du dimanche 15 décembre, je reçois un appel téléphonique de Denis le lendemain matin. Il me demande quelques précisions sur le problème de faux contact et voudrait s'assurer, avant d'envoyer l'avion en réparation, que cela n'est pas lié à mon casque. J'avais pensé à cette possibilité. Je lui explique donc avoir branché le casque sur ma chaine stéréo et essayé de tordre le fil dans tous les sens pour détecter un éventuel mauvais contact. Le casque semble fonctionner normalement.

Étant en congé ce lundi, je lui propose de lui apporter le casque à Charleroi afin de procéder à des essais sur l'avion et tenter de reproduire la panne.

- "Ca tombe bien, j'ai justement besoin d'un pilote pour conduire l'avion à l'entretien à Merville. Nous avons une fenêtre de deux heures avant l'arrivée du mauvais temps."

Moins d'une heure plus tard, je retrouve Denis à Charleroi. Il constate immédiatement que le jack bouge dans son logement et arrive facilement à reproduire la panne. Ouf !
L'entretien de l'avion était prévu dans les prochains jours. Suite à l'incident, Denis a pu obtenir de l'atelier de maintenance un slot avec quelques jours d'avance. But de l'opération : remplacer les prises du casque et effectuer l'entretien dans la foulée. 

Il procède immédiatement au dépôt du plan de vol … et me confirme que je pars … dans 20 minutes pour Merville ! Naturellement, vu les circonstances je n'ai pas eu le temps de préparer la navigation. J'explique donc n'avoir jamais été à Merville et que "le pilote du dimanche que je suis" va avoir besoin de quelques conseils.

- "Et bien, tu es à présent pilote du lundi ! Merville n'a rien de compliqué, je vais t'expliquer comment procéder.".

Grâce à ses conseils, et avec l'aide de Skydemon, la préparation ne prendra que quelques minutes.

- "Et une fois arrivé à Merville, ou dois-je aller ?"
- "Aéro Flandre Maintenance qui est le bâtiment à l'extrême droite du parking si tu regardes face à la tour. Il attendent ton arrivée et garderont l'avion deux jours."
- "Ah, et je rentre comment ?"
- "Ils ont l'habitude et t'emmèneront à la gare SNCF d'où tu prendras le train pour Charleroi. On viendra te chercher à la gare pour te ramener ici."

Quelques minutes plus tard, je suis installé à bord du F-GXNC. Le casque est connecté sur la prise du co-pilote pour éviter de rencontrer le même problème que la veille.
Au moment de faire mon appel radio pour demander l'autorisation de taxier, je me rend compte ne même pas connaitre l'indicatif OACI de Merville. Heureusement, Skydemon me confirme qu'il s'agit de LFQT.

Dix minutes plus tard, je décolle pour un vol bien agréable vers Merville. Si la visibilité est bonne, le plafond culmine à 1200 pieds. De toute façon, le début du vol implique de devoir se glisser sous la TMA de Bruxelles. Impossible donc de monter beaucoup plus haut. A l'approche de la frontière, une masse nuageuse me bloque le passage. Je décide de passer "on-top" car il me faudra monter ou éviter l'agglomération de Roubaix. Cela s'améliore ensuite légèrement. J'arrive à apercevoir Lille entre les nuages. Une fois la verte plaine de Flandre en vue, je demande à Lille APP d'entamer ma descente pour rejoindre Merville. Une fois encore, une énorme masse nuageuse surplombe la CTR. Avec la lumière, le spectacle est absolument magnifique ! Je contacte Merville qui me donne une clearance VFR spécial car le plafond tourne autour de 1000 pieds. L'approche de Merville est plutôt sympa. Une énorme plaine toute verte avec quelques villages par-ci par-là et une grosse usine à contourner avant de rejoindre l'étape de base de la piste 22.

E418F48F-835B-49DD-A87B-8052E4D9CBA6

Kiss landing à Merville, reste maintenant à confier l'avion à Aéro Flandre Maintenance et retourner à Charleroi. Mais ça … fera l'objet d'autres péripéties et aventures.

Je tiens à remercier Denis pour cette opportunité de vol. Il s'agit d'une chouette navigation, idéale pour me remettre en selle après l'incident de la veille. C'est comme après une chute de cheval … il faut remonter au plus vite :-) 

C'est cela ... oui, Cessna oui !