Après les formalités administratives, ce second article est consacré à la pratique du vol aux États-Unis.

Encore une fois, Yves a eu la gentillesse de compiler le résultat de son expérience dans l'excellent document que voici : Mon expérience de vol aux États-Unis.

IMG_1853
Par une belle jounée d'automne, Yves m'explique les "Sectionals" utilisées aux USA.

Je retiens les points suivants :

  • Oubliez votre logiciel de navigation habituel. Aux USA, c'est Foreflight qu'il vous faut pour être certain de disposer d'une information complète sur les espaces aériens.
    Il est possible de souscrire à un abonnement de 3 mois pour un prix relativement raisonnable.
  • La tolérance zéro est d'application concernant le respect de certaines zones comme les SFRA « Special Flight Rules Area ». Le traumatisme du 11 septembre 2001 est encore dans toutes les mémoires et les conséquences d'une infraction peuvent aller très loin. Dans le pire des cas « use of lethal force will be enforced » .
    En résumé, cow-boys s'abstenir !
    Maintenant, pas de panique, il faut bien se renseigner et préparer son vol. Rien d'insurmontable ;-)
  • Comme déjà expliqué, un bon niveau d'anglais est indispensable. J'ai écouté les enregistrements audios des vols d'Yves et ce n'est pas de la tarte !
    Par comparaison, les contrôleurs Britanniques sont beaucoup plus facile à comprendre que leurs homologues Américains même pour un habitué. La raison est vraisemblablement que les Anglais doivent régulièrement converser avec des pilotes en provenance de l'étranger et dont l'anglais n'est pas la langue maternelle. Ils font donc un effort particulier en ce sens ce qui n'est pas le cas outre-Atlantique.
    Démonstration dans une prochaine vidéo.

 C'est cela ... oui, Cessna oui !