Tous les pilotes le savent, l'examen d'anglais (ELP pour English Language Proficiency) est obligatoire pour pouvoir voler en espace aérien contrôlé et contacter le FIS en Belgique.
L'OACI a introduit cette mesure suite à suite à plusieurs accidents dont la cause principale était une mauvaise communication entre pilotes et contrôleurs.

Au terme de l'examen, le candidat se voit attribuer un niveau de 1 à 6 en fonction de sa maitrise de la langue de Shakespeare. A chaque niveau, correspond une durée de validité au terme de laquelle il faudra repasser l'examen.
Le niveau 4 est le minimum requis pour un pilote.

  • Niveau 4 -> valable 4 ans.
  • Niveau 5 -> valable 6 ans.
  • Niveau 6 -> valable à vie.

Mon ELP arrive prochainement à échéance et il me faut donc repasser l'examen avec une nouveauté introduite depuis mon dernier test : la connaissance des procédures de radiotéléphonie.

J'ai donc potassé mon cours avant de me rendre à l'aérodrome de Kortrijk pour passer le test.

IMG_0905

Une dizaine de candidats participent à ma session. Nous commençons par un QCM sur la connaissance générale de l'anglais. Ensuite un second QCM sur les procédures radio. Pas trop difficile, il suffit d'avoir relu son cours.
La troisième partie par contre est plus coriace. Compréhension à l'audition sur base d'échanges radios enregistrés. Les deux derniers cas de la série sont particulièrement compliqués : retranscrire les ATIS de London Heathrow et Genève. J'ai pourtant l'habitude des ATIS mais ici, la qualité d'enregistrement est très mauvaise et les accents ne simplifient pas la tâche. Notre examinateur nous déclare en fin d'exercice "Maintenant vous savez pourquoi vous n'irez jamais vous poser à London Heathrow !".
Petite pause avant l'interview devant deux examinateurs … et un iPad faisant office de caméra vidéo.

IMG_0903
En plus, le resto de l'aérodrome est excellent ! Une bonne journée à EBKT.

Moins de deux heures après le début de l'examen, je repars avec mon précieux ELP … valable à vie cette fois.

Cela tombe bien, j'ai prévu un vol, avec Yves, à destination de Shoreham et l'île de Wight la semaine prochaine.

C'est cela ... oui, Cessna oui !