Tous les deux ans c'est la même histoire qui se répète. Le pilote privé doit revalider/renouveler sa qualification SEP (Single Engine Piston) pour pouvoir continuer à voler.

Pour cela, il faut distinguer la notion de revalidation par rapport à celle de renouvellement :

A. La revalidation d'une qualification SEP.

Se fait impérativement avant l'échéance de la qualification.
Dans le cas du SEP, il y a deux possibilités pour revalider cette qualification :

  1. Revalidation par l'expérience.
    Il s'agit de démontrer que dans les 12 mois qui précèdent l'échéance, le pilote a effectué 12 heures de vol comprenant :
    - 6 heures de vol comme commandant de bord.
    - 12 décollages et 12 atterrissages.
    - un vol d'instruction d'au moins une heure. Ce vol peut être remplacé par n'importe quel contrôle de compétence ou épreuve d'aptitude.

    Cette méthode est la moins onéreuse : 100 EUR pour l'acte administratif, à cela il faut encore ajouter le vol d'instruction. Avantage, celui-ci peut se faire avec son instructeur préféré. Par contre, l'inconvénient est de devoir envoyer son carnet de vol à l'administration et d'attendre environ deux semaines avant de recevoir les documents en retour.

  2. Revalidation par contrôle de compétence avec un examinateur.
    Il s'agit de la seule méthode possible pour le pilote qui ne vole pas beaucoup. Conditions : effectuer un contrôle de compétence avec un examinateur. Le prix est légèrement plus élevé que celui de la revalidation par l'expérience mais l'avantage est que l'examinateur peut directement annoter la licence pour prolonger celle-ci. Pas besoin d'interagir avec l'administration et de devoir envoyer son carnet de vol par la poste. 


B. Le renouvellement de la qualification SEP.

On parle de renouvellement lorsque la qualification a expiré. Dans ce cas, le candidat doit réussir l'épreuve d'aptitude en vue de l'obtention de la qualification. Bref, repasser son examen :-( 

IMG_0282
Les bureaux de la DGTA sont localisés dans le bâtiment du SPF Mobilité à Bruxelles.

Vous l'avez compris, pour éviter de devoir repasser un examen, il faut impérativement revalider la qualification AVANT l'échéance !

En ce qui me concerne, j'ai une préférence pour la méthode A1. Vu que je travaille à Bruxelles, je passe déposer/récupérer mes documents à la DGTA. Le délai total de traitement a été inférieur à deux semaines.
Naturellement, il s'agit de deux semaines durant lesquelles je ne dispose pas de mon carnet de vol. A noter que cela n'empêche pas de voler puisqu'il n'est pas obligatoire d'avoir son carnet de vol à bord de l'avion.

C'est cela ... oui, Cessna oui !