Comme promis dans mon précédent article, voici expliqué pas à pas, comment je procède pour préparer une nav sous Air Navigation Desktop.

I. Préparation de la navigation

Cette étape peut être réalisée plusieurs semaines avant le vol. Elle nécessite, en fonction de la destination, entre une et trois heures de travail. Une fois que la nav est prête et sauvegardée, il sera très facile de la recharger le matin du vol afin de l’adapter aux conditions du jour.

1) Mission Summary

  • Commençons d’abord par remplir le descriptif au niveau du « Mission Summary », donner un nom à la nav et sélectionner le profil d’avion. Je me suis confectionné une bibliothèque contenant mes avions favoris. J’ai soigneusement complété les moments et masses à partir du manuel de l’avion et de la fiche de pesée. De cette manière, Air Navigation Desktop pourra me calculer automatiquement le « weight & balance ».

Aircraft profile
Cliquez sur l'image pour agrandir.

2) Tracer la route

  • Le bouton « Add Flight » permet de tracer la route du vol. Il est préférable de tracer autant de routes que de segments (décollé-posé) dans le vol.
  • Commençons par spécifier la date et l’heure approximative du vol. Cette information va permettre au logiciel, sur base des prévisions météo, de déterminer le vent pour chaque leg.
  • Ensuite tracer la route est relativement intuitif. Il est possible de spécifier l’altitude de survol de chaque point. Malheureusement un bug empêche l’impression de cette donnée sur le log de nav papier. J’ai trouvé un « workaround » qui consiste à spécifier l’altitude au niveau de la zone « remark » qui elle est correctement imprimée.

NavigationCliquez sur l'image pour agrandir.

3) Weight & balance

  • Encodons les poids des passagers et bagages. Ici également, il est possible de se créer une bibliothèque contenant les données des passagers réguliers.
  • Encodons également la quantité d’essence emportée pour ce vol.
  • Le module « weight & balance » permet de vérifier très facilement que la masse et le centrage de l’avion sont dans l’enveloppe autorisée.
    Naturellement, pour que ce module fonctionne correctement, il est indispensable d’avoir encodé précisément toutes les caractéristiques de l’avion. Je recommande vivement de revérifier systématiquement les premiers calculs.

Weight & Balance

4) Weather Briefing 

  • Il existe sur le marché de nombreuses applications météo pour l’aviation qui donnent de bien meilleurs résultats que le module Weather Briefing d’Air Navigation Desktop. Celui-ci présente en effet de nombreux bugs d’interprétation des METAR et TAF.
  • La seule option intéressante à mon sens, est la possibilité de déterminer automatiquement les stations météo sur la route via l’option « Add stations along route ».
  • Pour le reste, fuyez ce module qui parfois vous annonce de la grêle en plein été. De plus, lors de l’impression des TAF, ils ont complètement oublié d’imprimer les heures en cas d’évolution du temps au cours de la période.
    No comment !


5) Information diverses.

  • Reste encore à étudier soigneusement la route choisie, examiner les zones traversées, lire les AIP.
  • Préparer la liste des fréquences radio à utiliser.
  • Préparer la liste et fréquences des balises de radionavigation.
  • Déterminer les aérodromes de dégagement.
  • Personnellement, je me suis confectionné une feuille Excel dans laquelle je note ce type d’information qu’il n’est pas possible d’inclure dans le log de nav généré à partir d’Air Navigation Desktop.

    Complément log XLS

 

II. Finalisation de la nav

Cette opération est réalisée le matin même du vol. Il s’agit, en maximum une heure de temps, d’adapter la préparation et d’imprimer les documents à emporter.

  • Je commence par vérifier si la météo du jour est globalement compatible avec le vol.
  • Ensuite je charge la préparation de nav.
    Si nécessaire, j’adapte l’avion, les données des passagers, la quantité de carburant emportée et la date du vol.
    Quelques clicks me permettent ensuite de régénérer le log de nav avec les prévisions de vent du jour et de recalculer le « weight & balance ».
  • Il me faut maintenant transférer la nav vers l’iPad. Etant donné que la fonctionnalité « Synch with devices » ne fonctionne pas chez moi malgré plusieurs échanges avec le support Air Navigation, il m’a une fois de plus fallu trouver un « workaround ».
    Ma solution consiste à m’envoyer la route par email pour l’ouvrir ensuite avec Air Navigation Pro sur l’iPad.

    Send route by email

  • Je trace ensuite la nav sur ma carte papier. Précaution bien utile au cas ou l’iPad tomberait en panne en plein vol.
  • Vérification des Notams et activité AZBA.
  • Impression du log de nav + weight & balance directement à partir d’Air Navigation Desktop.
  • Impression des Notams et du dossier météo à partir du logiciel en ligne Olivia.

    Olivia

  • Vérification de la validité des cartes VAC. Si nécessaire, j’imprime la dernière version.
  • Préparation du template de plan de vol sur le site Belgocontrol.
    De cette manière, une fois arrivé à l’aérodrome, je n’aurai qu’à charger ce template depuis le PC du bureau de nav, d’adapter l’heure de départ qui est souvent fonction des brumes matinales et d’envoyer mon plan de vol.
    L’opération est réalisée en trois minutes. Je recommande néanmoins d’appeler Belgocontrol quinze minutes plus tard pour s’assurer qu’ils ont bien reçu le plan et qu’il n’y a pas de problème. Il serait dommage de décoller pour s’entendre dire à la radio que le plan de vol est introuvable et … devoir se reposer.

    Belgocontrol

Il faut bien une heure pour faire correctement toutes ces opérations.
Bien entendu, il s’agit ici d’une  nav avec traversée de frontière et dépôt de plan de vol.
Me lever une heure plus tôt le matin me permet d’arriver l’esprit tranquille à l’aérodrome et de pouvoir me concentrer sur la préparation de l’avion et, très important, sur mes passagers. 

Comme vous le voyez, Air Navigation Desktop 1.1.1 comporte encore de trop nombreux bugs. A ceux énumérés tout au long de cet article, il faut ajouter une lenteur parfois exaspérante de l’application sans aucune raison apparente et quelques crash.
Au delà des bugs, ce sont certaine fonctionnalités qui manquent cruellement comme la possibilité de pouvoir créer des « waypoint » personnalisés ou encore de compléter la zone « notes » sur le log de nav.

Malgré tous ces problèmes et moyennant quelques « workaround », le logiciel est utilisable et fait gagner un temps précieux de préparation surtout si l’on vole plusieurs fois la même nav.

Air Navigation Desktop en est à ses débuts et il me semble normal que l’application souffre encore de maladies de jeunesse.

Par contre il est totalement inacceptable de la part de Xample Software de ne pas avoir publié de nouvelle version et correctifs depuis pratiquement une année ! Et je ne m’étendrai pas sur la qualité du support qui n’est clairement pas à la hauteur. 

Si le prix n’est pas un obstacle et que vous souhaitez un logiciel de qualité, allez-voir du côté de Skydemon …

En ce qui concerne Air Navigation Desktop, j’attends avec impatience de voir la prochaine version … annoncée en même temps que Yosemite la nouvelle mouture d’OSX.
Espérons que l’application sera plus mature.

Information de dernière minute, j’ai eu l’occasion de tester Mach7 qui me semble très prometteur et est actuellement gratuit. J’en profite pour remercier Phinic pour l’info.
On en parle prochainement.

C'est cela ... oui, Cessna oui !