Je suis étonné par le nombre de logiciels de navigation aérienne qui existent sur le marché. Le choix est vaste par rapport à la taille relativement limitée de la communauté des pilotes privés !

J’ai eu l’occasion de mentionner dans des précédents articles les logiciels suivants :

Plusieurs pilotes m’ont récemment recommandé Skydemon comme étant la référence du moment dans ce domaine.  Je ne connaissais pas ce soft et ai donc téléchargé la version d’essai afin de me faire une idée. Je n’ai pas été déçu !

Skydemon n’est pas un seul logiciel mais une suite d’applications permettant aussi bien de préparer que de voler sa navigation.
Ses composantes sont disponibles sur de multiples plateformes : iPhone, iPad, Android, PC Windows, et même via site web. Seul petit bémol, pas de version pour OSX, les amateurs de Mac devront donc faire tourner la version PC sous virtualisation Windows. Cela dit, cela fonctionne parfaitement et de manière totalement fluide.
La version d’évaluation d’une durée limitée à 30 jours permet d’utiliser l’ensemble des composantes sur les plateformes de notre choix.

Personnellement, j’ai testé :

  • La version PC Windows. (via virtualisation Windows XP sur iMac)
  • La version iPad.
  • La version web. (à partir de Safari sur iMac)

Skydemon version Windows

Sur iPad, notez la vue radar en bas de l'écran

Sur iPad, Skydemon averti des espaces aériens traversés

Sur iPad, affichage de la météo

J’ai été très impressionné par Skydemon qui, selon-moi, est le plus abouti des logiciels de navigation que j’ai utilisé jusqu’à présent.

Voici une liste, non exhaustive des fonctionnalités offertes :

  • Splendides cartes vectorielles, très lisibles, avec possibilité de choisir le niveau de détail. (afficher/cacher les routes par exemple)
  • Consultation et affichage des données météo (METAR et TAF) sur la carte.
  • Consultation et affichage des NOTAM sur la carte. (les obstacles temporaires signalés par NOTAM sont représentés.)
  • Possibilité de charger et afficher les VAC. Malheureusement, celles-ci ne sont pas géoréférencées. Il existe bien un mode d’affichage qui représente la piste de l’aérodrome sélectionné lors de l’approche mais il n’offre pas le niveau de détail des VAC.
  • La vue dite « radar » présente une coupe transversale du vol avec obstacles et espaces aériens rencontrés, météo traversée.
  • Le vecteur vent est représenté visuellement sur la carte ce qui s’avère très pratique.
  • Module weight & balance.
  • Synchronisation entre multiples appareils. La préparation de la navigation se fera par exemple sur PC et sera synchronisée ensuite avec l’iPad pour utilisation en vol.
  • Impression du log de nav, weight & balance + dossier de vol complet.
  • En vol, le logiciel nous averti à l’avance des espaces aériens que nous allons traverser. Malheureusement la fréquence radio associée à l’espace en question n’est pas systématiquement affichée.
    Les fréquences à utiliser dans le voisinage de l’avion son néanmoins accessibles via l’option radio du menu Skydemon.
  • Toujours en vol, Skydemon nous indique les manœuvre à effectuer pour suivre la route prévue : monter à 3000 pieds, tourner au cap 070 vers le waypoint suivant etc.
  • Possibilité de déposer le plan de vol.
  • Mode simulation pour s’exercer à utiliser le logiciel au sol.
  • Il affiche en permanence la position actuelle de l’avion sous la forme « 9 NM au sud Berck sur Mer » ce qui permet de communiquer très facilement sa position à l’ATC.
  • Prix des carburants.

Les possibilités de Skydemon sont tellement nombreuses que je n’ai pas pu tout tester. Malgré cela, l’interface de la version iPad, destinée à une utilisation en vol, reste relativement dépouillée et simple à utiliser.

Bravo à Skydemon !

Le maître achat des logiciels de navigation aérienne pour pilotes privés ?
Oui du point de vue des fonctionnalités et de la qualité du logiciel. 

Malheureusement le prix est relativement élevé.

La version « full subscription » qui permet l’indispensable navigation par GPS, est à 215 EUR la première année et 107 EUR pour les années suivantes.

Cela reste donc cher pour un pilote privé qui ne vole que quelques heures par an.

Personnellement, je reste fidèle à Air Navigation Pro qui, s’il offre beaucoup moins de fonctionnalités, me permet de naviguer pour un prix unique de 39,99 EUR sans limitation dans le temps !

C'est cela ... oui, Cessna oui !