Lors du drink de fin d’année offert par Benjamin, je lui avais exprimé mon souhait de passer la qualification sur avion quatre places pour pouvoir emmener ma petite famille manger des moules au Touquet.
Rendez-vous était donc fixé le 13 janvier pour un premier vol sur le Piper Cherokee (PA28) mis à disposition par Aéromotion. A charge pour moi de me préparer par la lecture de plus d’une centaine de pages de divers manuels sur cet avion. Il me faut en effet compléter un questionnaire de connaissance théorique de l’appareil pour prétendre à la qualification.

DSC04966Piper Cherokee (PA28), beau comme un camion.

Malheureusement ce début d’année 2013 est une véritable catastrophe météorologique pour l’aviation de loisir. Il fait tellement mauvais que l’on pourrait se croire en Belgique … Depuis mon dernier vol qui remonte à la veille de Noël, les annulations se succèdent et ne se ressemble pas : quand il fait sec, il y a du brouillard, quand la visibilité est potable, il tombe des cordes toutes les quinze minutes, sans parler de la neige qui recouvre la piste de Namur, etc.

Bien entendu, la date du 13 janvier tombe à l’eau et … c’est bien d’eau qu’il s’agit !

Benjamin m’avait signalé que je pouvais le contacter pour éventuellement voler en semaine. Les prévisions pour le vendredi 18 janvier sont moins désespérantes que d’habitude, Benjamin est disponible l’après-midi, je décide donc de réserver le OO-TWA.

La chance serait-t-elle enfin en train de tourner ?

Malheureusement les premières heures du vendredi s’avèrent très brumeuses et je m’apprête à annuler le vol. Puis vint le miracle : vers midi, un maigre rayon de soleil se faufile entre deux nuages. Dans les minutes qui suivent, les METAR deviennent de plus en plus optimistes : 6000 mètres de visibilité à Liège, 4000 à Charleroi mais cela s’améliore et il est prévu 6000 à partir de 13h00.

Petit coup de téléphone à Benjamin qui conclu « Cela devrait suffire pour des circuits. ».

En route vers Namur, je reçois un nouvel appel de Benjamin : « Euh, je n’arrive pas à démarrer ma voiture … le froid probablement … batterie complètement plate. J’arriverai avec 20 minutes de retard. Commence déjà par faire l’external comme pour un Cessna 150.»

Décidément, le sort s’acharne pour nous empêcher de voler en rond !

La suite au prochain épisode …

C’est cela … oui, Cessna oui !