Vendredi 3 février, une vague de froid s’est abattue sur l’Europe depuis quelques jours !

Vers 15h00, la neige se met à tomber sur un sol complètement gelé. Résultat des courses, le chaos total sur les routes à l’heure de pointe ! Il me faudra plus de deux heures quarante minutes pour rentrer à la maison.
Je fais mentalement mes adieux au vol de dimanche car la piste sera recouverte de neige et donc impraticable. Ce n’est donc pas ce week-end que je ferai ma première navigation solo que j’attends depuis trois semaines déjà.

Erreur de ma part, car malgré la fine couche de neige, les avions décollent de Namur dès le samedi après-midi !

Dimanche 5 février, les conditions sont CAVOK avec une température de -10°C et pratiquement pas de vent. Benjamin me téléphone pour m’annoncer que le OO-PRH est tombé en panne le matin même et que je ne pourrai donc pas faire mon solo. L’alternateur et/ou la batterie n’a pas résisté aux conditions hivernales. Il me propose de quand même venir à Namur à 13h00 pour faire la navigation Namur, Andenne, Sovet ensemble sur le OO-TMD.

« Malheureusement tu ne vas pas apprendre grand chose de nouveau aujourd’hui si ce n’est le plaisir de découvrir le paysage enneigé. »

Décidément, je ne suis pas prêt de la faire cette navigation solo !

Arrivé à Namur, légèrement en avance, comme à mon habitude, je reçois un SMS de Benjamin : « Si tu es en avance, va déjà faire le plein de l’avion, j’arrive ».

Nous décollons quelques minutes plus tard en direction d’Andenne. Je passe mon caméscope à Benjamin qui m’annonce qu’il est probablement le caméraman le mieux payé de Belgique. Ca ne me fait pas vraiment rire ;-)
Cette navigation n’a rien de très difficile si ce n’est qu’il me faut apprendre à déchiffrer un paysage enneigé.
Passage au dessus du pont d’Andenne avant de mettre le cap sur Sovet.

« Tu sais ce que signifie SDG ? » me lance Benjamin. J’essaye en vain de me souvenir de ce que signifie cette abréviation parmi les centaines d’autres comme : QNH, QBA, QBB, QFE, QFF, QTE, QUJ,  QFU, QDM, QDR, … on parle beaucoup de Q en aviation. Par contre, SDG, je ne vois vraiment pas.

« Soleil Dans la Gueule » m’explique Benjamin !

Sovet est une petite piste privée située à côté du château de son propriétaire qui est fan de « Piper Cup ». Benjamin reprend les commandes quelques minutes (et moi le caméscope) pour faire un passage bas car j’ai des difficultés à distinguer la piste recouverte de neige des autres champs aux alentours. Retour ensuite vers Namur en passant par la falaise du château de Poilvache.

Nous arrivons à proximité de EBNM.

« Je ne trouve pas l’aérodrome !»
« Evite de dire ça comme ça le jour ou tu transporteras des passagers. »
« Ca va, j’ai repéré la bouboule !» (Il s’agit d’un château d’eau situé à proximité de l’aérodrome dont le réservoir est de forme sphérique.)
« Tu éviteras également de parler de la bouboule aux passagers, ça ne fait pas très sérieux. »

Nous nous posons après une navigation de 48 minutes. Benjamin m’annonce qu’il me reste juste le temps de refaire la même … seul !

Je vous recommande de visualiser la vidéo en HD directement sur Youtube via le lien : http://www.youtube.com/watch?v=5kiyG80sc3k

 

Petite angoisse : moi qui ai des problèmes pour retrouver ma voiture au milieu d’un parking et ensuite d’en trouver la sortie, comment vais-je pouvoir retrouver Andenne, Sovet et surtout Namur ?

La sécurité avant tout, j’allume mon GPS avant de reprendre la direction de la piste 24 seul à bord du Cessna 152.

Décollage, montée jusqu’à 1.900 pieds. Première étape, prendre la direction de Daussoulx. Mais ou se trouve donc cette antenne ? Ah la voilà … tiens, il y a une hélice tripales sur l’antenne de Daussoulx maintenant ? Ah non, ce n’est pas Daussoulx mais une éolienne. Où se trouve donc l’antenne de Daussoulx ? Ouf la voilà, 20° sur ma droite. Ca commence fort la navigation solo !

Heureusement, le reste du vol s’est déroulé sans le moindre problème et, 48 minutes, 53,8 miles nautiques ou encore 99,5 kilomètres plus loin, je me pose comme une fleur sur la piste enneigée de Namur.

J’ai même eu droit aux félicitations de Benjamin pour mon atterrissage. 

Quelle aventure !

Navigation Andenne - Sovet 5-2-2012 1

 Trace GPS de la navigation solo. Mon erreur de confondre l'antenne de Daussoulx avec une éolienne est bien visible en début de navigation (en haut à gauche de la carte).
 

Navigation Andenne - Sovet 5-2-2012 2

Passage au dessus d'Andenne. J'ai pris le pont comme point de repère avant de changer de cap.
 

 Navigation Andenne - Sovet 5-2-2012 3

Circuits au départ et à l'arrivée à Namur.
 

Navigation Andenne - Sovet 5-2-2012 4

Vue 3D des deux circuits. Mon GPS n'enregistre malheureusement pas l'altitude.


C’est cela … oui, Cessna oui !