Le pilote privé est dépendant des conditions météo. Un vol planifié et attendu avec impatience est parfois annulé. Cela fait partie du jeu, il faut l’accepter.

Il en est de même pour la progression. Certains vols se passent bien, j’ai l’impression de maitriser et de progresser alors que la semaine suivante j’effectue des erreurs et me laisse emporter par l’avion. Cela fait partie de toute formation mais il est difficile d’accepter la sensation de régresser.

Le vol de ce dimanche s’est super bien déroulé et, cerise sur le gâteau, terminé par 54 minutes solo. J’ai fais mes premiers  « flapless » et « full flaps » solo !

La météo de ce dernier week-end de l’été n’est pourtant pas des plus clémente comme vous pouvez le voir sur ces quelques clichés de l’aérodrome de Namur.

DSC04058 

DSC04059

C'est cela ... oui, Cessna oui.