Cessna, oui !

13 avril 2016

Qualification PA28 TDI "Glass cockpit"

Brussels Aviation School dispose d'un magnifique PA28 équipé "glass cockpit". Mes copains pilotes Lillo et Yves ont obtenu leur qualification sur cet appareil ... et leur retour enthousiaste a été très communicatif :-)

L'avion est un Piper Warriors III motorisation diesel. Je suis déjà qualifié sur PA28 essence et dispose d'une expérience diesel avec le DA40. La grande nouveauté pour moi est donc le "glass cockpit" également appelé EFIS pour "Electronic Flight Instrument System". En deux mots, les traditionnels instruments qui équipent le tableau de bord de l'avion, sont remplacés par des écrans.

C’est Hervé, avec qui j’ai déjà volé sur DA40, qui sera mon instructeur pour cette qualification.

Le premier vol est planifié le mercredi 23 mars mais les attentats de Bruxelles auront de nombreuses conséquences sur l’espace aérien dans les jours qui suivent.
Suite à l’interdiction des vols VFR dans toutes les CTR de Belgique, seul le briefing théorique sera possible ce mercredi. Heureusement, la situation se débloque deux jours plus tard et l’interdiction ne se limite plus qu’aux « Touch & Go » à Charleroi.

C’est par une journée particulièrement venteuse que nous décollons d'EBCI à destination de Maubeuge pour y effectuer nos exercices.
La météo annonce un vent de 17 KTS avec des rafales jusque 28 KTS ! Hervé m’avait laissé le choix de voler ou non. Je ne demande pas mieux de pouvoir m’exercer avec un instructeur dans des conditions difficiles. De fait, cela souffle mais le PA28 est un avion particulièrement stable dans les turbulences … surtout en comparaison avec un Cessna 150.

Cela fait plus d'une année que je n'avais plus volé sur PA28. Je retrouve vite mes marques et le pilotage ne pose pas de problème majeur. L'avion me semble un peu plus lourd au niveau du nez et nécessite d'être attentif lors de l'arrondi. Normal, le moteur diesel, refroidi par eau, est également plus lourd que son homologue essence. Pour le reste, on retrouve le confort du PA28, peu sensible aux turbulences, facile à piloter et idéal pour la promenade aérienne dominicale.

Passons maintenant au "glass cockpit".

12524321_10207307903829501_4696295971719764704_n
Tableau de bord "Glass cockpit"

Celui-ci se compose de deux écrans :

  • Le Primary Flight Display (PFD) affiche les instruments principaux : anémomètre, altimètre, gyrocompas, variomètre, horizon artificiel, indicateur de virage et bille. La présentation est parfois fort différente d'une instrumentation analogique et m'a demandé une certaine adaptation. Par exemple, l'anémomètre du PFD affiche la vitesse sous forme de chiffres alors que l'instrument classique est constitué d'une aiguille et d'un cadran. La lecture sur le PFD nécessite un effort pour déchiffrer la vitesse alors que lire la position de l'aiguille ne demande qu'un simple coup d'œil.
    En réalité, il s'agit simplement d'une question d'habitude.
    Le PFD offre de nombreux avantages comme les "trendlines" qui permettent d'évaluer les variations de vitesse, altitude ou vitesse verticale dans les secondes qui suivent. Cela permet de piloter très finement et d'anticiper, par exemple lors d'une montée, la mise en palier à l'altitude souhaitée.
    Le gyrocompas, est de loin l'instrument le plus innovant du PFD. Il est couplé au GPS/radionav et affiche de multiples informations : route suivie, prochain waypoint, etc.

    12573785_10207307903509493_7319304587187666630_n
    Le Primary Flight Display (PFD)

  • Le second écran est le Multi Function Display (MFD). Comme son nom l'indique, il affiche de multiples pages d'informations diverses comme les paramètres moteur, la liste des terrains aux alentours, les check-lists de l'avion, etc. La page la plus intéressante est celle de la carte GPS. La taille de l'écran permet de profiter d'un affichage de qualité de la position de l'avion sur une moving map. A noter que le MFD ne fait qu'afficher et exploiter l'information des deux Garmin GNS430 qui équipent ce PA28. Le GNS430 est un combiné radio/nav/GPS. La programmation du plan de vol se fait donc directement sur cet appareil et nécessite un petit apprentissage. Heureusement il est possible de télécharger un simulateur pour s'exercer à la maison.

    12417698_10207307902829476_1771332537773574475_n
    Affichage de la carte GPS sur le Multi Function Display (MFD)

    12540963_10207307903429491_8377207943871449469_n
    Les deux Garmin GNS430

     

Le deuxième vol sera consacré intégralement à la gestion du GPS et de la navigation.

IMG_1786

Et je suis qualifié ! Merci à toi Hervé pour cette super formation.
Merci également à Yves pour les photos du cockpit du OO-JET.

C'est cela ... oui, Cessna oui !


31 mars 2016

Pas facile de voler …

J’ai décidé de passer ma qualification sur un magnifique PA28 TDI équipé d’un « glass cockpit ». Ce dernier point constitue l’attrait principal (et la nouveauté) de cette qualification. Malheureusement les attentats de Bruxelles ont bousculé mes plans avec la fermeture des principales CTR aux vols VFR.

Mardi 29/3, cela semble bon, aucune interdiction ne viendra m’empêcher de voler …

Des véhicules inhabituels occupent le parking de l’aérodrome de Charleroi !

IMG_1773

Ma Peugeot se fond dans la masse … mais semble bien rikiki par rapport à ces blindés.

IMG_1769

Arrivé devant l’entrée du bâtiment un militaire me demande si je travaille ici. Je lui explique que je dois rejoindre les bureaux de mon école de pilotage pour y retrouver mon instructeur.

- « Pas de problème monsieur, vous pouvez y aller ».

Les bureaux sont situés immédiatement sur ma droite. Avant mon vol, j’aimerais passer aux toilettes localisées au fond du terminal dans la direction opposée.
Afin d’éviter tout malentendu, je le signale à l’aimable militaire qui me répond.

- « Je suis désolé monsieur mais nous avons des consignes et allons devoir vous accompagner ».

Et ce n’est pas un, ni deux, mais bien trois militaires ,armes en bandoulière, qui m’accompagneront, je vous rassure, uniquement jusqu’à la porte … des toilettes.

C'est cela ... oui, Cessna oui !

Posté par Cessnaoui à 17:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 mars 2016

La belle saison est devant nous ...

La belle saison est devant nous ... avec de beaux vols en perspective.

En attendant, je vous propose une petite vidéo aérienne par une belle journée d'hiver.
Tour de la CTR de Florennes au départ de Charleroi avec au programme, Mariembourg, la centrale nucléaire de Chooz et Dinant. Bonne visibilité mais beaucoup de vent.


IMG_0777
A proximité de la centrale nucléaire de Chooz.
Gare à la zone P sauf si vous voulez voir un Rafale de près.


En vous souhaitant de bons vols.

C'est cela ... oui, Cessna oui !

Posté par Cessnaoui à 08:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

05 mars 2016

Destruction de la tour Belgacom à Vedrin ... inutile ?

La tour de communication de Vedrin, à proximité immédiate de l’échangeur de Daussoulx, est devenue obsolète, trop coûteuse à entretenir et inutile.
Celle-ci a été détruite à l’explosif cette semaine !

Les images de la destruction sont impressionnantes … 

Devenue inutile cette tour de 171 mètres qui marquait le paysage namurois depuis plus de 20 ans ?
Inutile …  mais pas pour tout le monde.

Elle constituait un repère visible à plusieurs dizaines de kilomètres utilisé par les pilotes de Namur pour retrouver l’aérodrome.

Tour Daussoulx 


"Une fois la tour en vue, repérer l’échangeur de Daussoulx juste à coté. Prendre ensuite un cap ouest et suivre l’autoroute E42 jusqu’à l’aérodrome."

C’était toujours une joie (et un soulagement) de l’apercevoir au retour d’une longue navigation d’instruction solo …

C'est cela ... oui, Cessna oui !

10 février 2016

Utile ou gadget ?

Novembre 2015, la météo est splendide et je prépare un C152 pour une belle petite navigation.
Je m’apprête à mesurer le niveau d’essence mais la cuillère en bois (graduée spécialement dans ce but) est introuvable !

Grrrrr …

Ce type d’accessoire a malheureusement tendance à disparaitre. Par distraction un pilote le dépose dans son sac de vol ou le laisse dans un hangar … avec comme conséquence la perte de l’objet.
Que faire ? Impossible d’emprunter celle d’un autre avion … tous les C152 sont en vol.
Je décide donc de faire le plein afin d’avoir la certitude sur la quantité d’essence emportée. Heureusement, aujourd’hui, je vole seul donc pas de problème de « weigh & balance ».

95874393

Afin d’éviter ce problème à l’avenir, je décide de m’offrir une jauge d’essence universelle.
Le principe est tout simple. Il s’agit d’un tube en matière plastique gradué à intervalles réguliers. On plonge le tube jusqu’au fond du réservoir, on bouche le bout supérieur avec le doigt avant de retirer et lire le niveau d’essence.
Les graduations ne correspondent à aucune unité connue. Il faut donc se confectionner une table de conversion propre à chaque avion. La méthode de calibrage n’a rien de très compliqué. Il est regrettable que le fabriquant ne livre pas des tables correspondant aux principaux types d’avions.

IMG_0729

Alors utile ou gadget ?

Il est exact que je pourrais me confectionner une jauge universelle basée sur le même principe avec … une cuillère en bois Ikea bien moins onéreuse que les 16,00 EUR demandés pour cet accessoire.
L’avantage du tube en plastique est que la lecture du niveau est sans équivoque ! Une cuillère en bois qui a beaucoup servi n’absorbe plus l’essence ce qui rend la lecture plus difficile.

C'est cela ... oui, Cessna oui !

Posté par Cessnaoui à 18:25 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,